RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/12/2014

Le bien-être au bureau par l’écologie




De plus en plus l’écologie bénéficie d’une image positive dans les milieux professionnels. Alors que pour certains elle est inclue dans une démarche responsable, pour d’autres elle est un moyen pour favoriser le bien-être en entreprise. Dynamique-mag.com met l’accent sur cette dernière vision dans un article publié sur son site.


Le bien-être au bureau par l’écologie
Et si l’écologie n’était pas qu’un devoir pour les entreprises ? De plus en plus, les associations et personnes engagées dans le développement durable mettent l’accent sur l’intérêt pour les entreprises de s’engager dans cette voie. C’est notamment le cas de Dynamique-mag.com qui met en avant le comportement écologique dans l’entreprise.
 
« Il est très important d’orienter le comportement écologique de chacun des membres de votre équipe dans le but de minimiser l’impact sur l’environnement. L’enjeu est de taille, car il ne s’agit pas uniquement de convaincre les acteurs de l’économie. Le but est de restituer des canaux qui répondent à nos besoins vitaux. Que ce soit au travers des logements, de la nourriture, des habillements et du déplacement, il faut adopter une attitude éco-constructive » lit-on sur le site du magazine spécialisé.

Démarche payante

« Même dans les moments de crise, quand l’entreprise est confrontée aux baisses de parts de marché, il ne faut jamais sacrifier l’aspect écologique qui se révèle un bénéfice à long terme. Il est important d’intégrer dans une même politique ces deux objectifs » continue l’article.

Le site relève qu’en 2010, 2% des entreprises dans le monde ont mis en place une politique écologique. Ainsi, trois défis sont mis en avant pour faire évoluer cette situation : « Le premier défi à relever concerne la construction des locaux écologiques qui répondent aux besoins de tous. Le second est le défi culturel, qui consiste à réétudier les expertises des entreprises et à les adapter au monde vivant d’aujourd’hui. Cela impliquerait la compréhension des impacts de la société sur l’environnement. Le dernier est le défi institutionnel qui consiste à reconsidérer la fiscalité, le droit et les normes sur les activités des entreprises, dans le but de les obliger à s’engager vers une économie plus prévenante des écosystèmes. » 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche