RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/03/2014

Le Népal demande aux alpinistes de nettoyer l’Everest





DR bknnews.com
DR bknnews.com
Le Népal a décidé d’agir face aux quantités industrielles de déchets qui s’accumulent sur la route qui mène au toit du monde. Plus les années passent, plus le nombre d’expéditions augmente. Cet attrait touristique est indéniablement un atout pour ce pays très pauvre, il faut le protéger.
 
Malheureusement, victime se son succès, l’Everest perd ses airs de terre sauvage au fur et à mesure que les poubelles des alpinistes jonchent le sol. D’après Europe 1, toute sorte de déchets sont abandonnés dans la nature « bouteilles d'oxygène, tentes, détritus divers et même les corps d'alpinistes ayant succombé et qui ne se décomposent pas à cause du froid extrême s’accumulent sur le mont. »

Pollueur payeur et nettoyeur

Les autorités népalaises ont compris qu’il fallait agir pour protéger leur joyau national. Lundi 3 mars, le gouvernement annonce que les grimpeurs seront mis à contribution « Les grimpeurs en partance pour le plus haut de la Terre devront désormais ramener huit kilos de déchets à leur descente. Et ce, sous peine de poursuites judiciaires » continue Europe 1.
 
Jusqu’ici une caution de 4 000 dollars devait être déposée par les alpinistes. À leur retour elle leur était rendue s’ils parvenaient à prouver que le matériel et les déchets avaient été ramenés. « Nos efforts précédents n'ont pas été couronnés de succès. Cette fois-ci, si les alpinistes ne ramènent pas les déchets, nous les poursuivrons en justice et nous les punirons » a expliqué un haut fonctionnaire à la radio.
 
Des associations de protection de l’environnement s’inquiètent depuis quelques années de l’augmentation constante du nombre de grimpeurs sur l’Everest. Indéniablement ce succès est accompagné de problématiques environnementales. L’Etat népalais de son côté cherche à attirer toujours plus de visiteurs pour sa principale attraction. La décision, en février, de baisser le montant de l’expédition a «suscité les inquiétudes des défenseurs de la nature et de la montagne ».
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche