RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
12/05/2015

Le Languedoc-Roussillon à la pointe de la RSE

Roxane Lauley



1/3 des entreprises et coopératives du Languedoc Roussillon sont engagées dans une démarche RSE. C’est le résultat de l’enquête menée par Coop de France Languedoc Roussillon et Languedoc Roussillon Industries Agroalimentaires (LRIA) auprès des entreprises et coopératives agroalimentaires de la région. L’ensemble des acteurs sont mobilisés afin de permettre l’émulation des initiatives et des talents d’une région qui se positionne à l’avant-garde du progrès et du développement durable.


Un travail de fond

Ce succès est le fruit d’un accompagnement amorcé il y a dix ans, en 2005 comme le rappelle  Marie Tchakerian, Directrice de la Ruralité, de l’Agriculture et de l’Economie Littorale pour la Région Languedoc Roussillon. Aujourd'hui, le travail semble avoir payé. Ainsi, toutes filières confondues - vin, fruits et légumes, élevage, et divers (dont céréales), 65% de ces entreprises interrogées, estiment que la RSE permet d’assurer la pérennité, performance et le développement de l’entreprise.

Il s’agit également pour elles d’exprimer «les richesses du terroir et du territoire tout en tenant compte d’un certain nombre de critères comme la notion de responsabilité, la maîtrise de l’impact de l’homme sur l’environnement avec par exemple la norme ISO 26000 qui remet du bon sens dans la filière de production », souligne Sylvain Portal de l’AFNOR. Et les PME voire les TPE ne sont pas en reste. Elles recueillent de bons scores et prouvent que la démarche n’est pas réservée aux grandes entreprises.
 

Trois piliers identifiés

Différents leviers sont actionnables afin de mettre en place la RSE, comme le montre l’enquête qui analyse 3 grands piliers. Ainsi, le pilier environnemental est largement investi par les entreprises qui sont 97% à mener au moins une action pour limiter leur impact sur l’environnement comme la maîtrise des consommations de ressource, l’optimisation de la gestion des déchets et la réduction des impacts sur la pollution et la biodiversité.

Par ailleurs, 67% des entreprises interrogées travaillent sur le dialogue social et 77% sur l’amélioration des conditions de travail. Exemple parmi ces initiatives sociales et sociétales, Unions et SICA ont adopté une démarche RSE qui favorise le renouvellement des générations par l’aide à l’installation de jeunes agriculteurs.

Enfin le pilier économique et la gouvernance est plébiscité par 78% des entreprises. Ces dernières mettent en place des outils et pratiques formalisés pour l’amélioration et la performance économique.
 

Une démarche collective

Ce succès est « le résultat d’une action lisible et visible, menée collectivement afin que toutes les entreprises et coopératives agroalimentaires du Lanquedoc Roussillon avancent ensemble efficacement », précise Boris Calmette, Président Coop de France LR.

Et les consommateurs sont au rendez-vous, comme le précise Jean-Thierry Winstel de Bioviva, pour lequel les attentes des consommateurs, sont un moteur dans la mise en place de la RSE. « L’origine des matières et le lieu de fabrication sont des points d’intérêt essentiels pour les consommateurs dans leur acte d’achat avec des notions clefs comme « Fabrication française » et « production locale ». Jusqu'à en faire des atouts de compétitivité pour les coopératives et entreprises de la région.

Cette « authenticité et cette naturalité » ont le vent en poupe y compris chez les distributeurs comme Carrefour, qui a lancé un plan anti gaspillage. Il s’agit de gérer efficacement « la consommation des ressources (alimentation, emballages, énergie), de respecter la biodiversité et d’accompagnement de ses partenaires (charte sociale des fournisseurs depuis 2000, 2005 lancement programme pêche responsable) », explique Agathe Grossmith, Responsable RSE pour le groupe.

Ces actions pourraient bien faire des émules. Boris Calmette, espère d'ailleurs que la région voisine « Midi Pyrénées s’engage dans les mêmes démarches avec des initiatives communes ».  L'appel est lancé!
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche