RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/01/2017

La vignette Crit’Air arrive à Paris et elle est obligatoire




A partir du 16 janvier la vignette Crit’Air devient obligatoire à Paris pour tous les véhicules. Elle a pour objectif d’indiquer le niveau de pollution d’un véhicule et ainsi de lui donner des droits ou des interdictions de circulation lors des pics de pollution.


DR Service public
DR Service public
A Paris, pour ceux qui réalisent seulement maintenant qu’il faut s’équiper de la vignette Crit’Air c’est déjà trop tard. L’obligation débute le 16 janvier et le délai pour la recevoir peut aller jusqu’à trente jours… Un simple sondage de son entourage et de ses collègues de travail permet de réaliser que beaucoup seront en dehors des clous pendant encore au moins quelques semaines.

Le principe est simple. Selon les caractéristiques du véhicule, la vignette affiche le niveau d’émission de gaz polluants. Selon celui-ci les interdictions et autorisations préfectorales évolueront pour être mieux ciblées.  Si vous pensez que votre moto, scooteur ou véhicule fait exception vous vous trompez : « Le nouveau certificat Crit’Air s’adresse à tous les types de véhicules à moteur : voitures, poids lourds, bus, autocars, deux ou trois-roues et quadricycles, véhicules utilitaires, etc. Les engins agricoles et les engins de chantier ne sont pas concernés. Il comporte six classes en fonction de la motorisation et de l’âge du véhicule, dont une classe spécifique réservée aux véhicules électriques « zéro émission moteur » » explique Le Monde.

La démarche se fait sur internet sur le site du ministère de l’environnement grâce au certificat d’immatriculation. Ensuite dans le mois la vignette est reçue à l’adresse indiquée sur les papiers du véhicule. Elle coûte 3,20 euros, sans compter les frais d’envoi.

Si pour l’instant seule la ville de Paris est concernée, la mesure devrait s’étendre à d’autres zones sensibles. « Elle s’imposera dans les agglomérations soumises à des pics de pollution réguliers, où seuls les véhicules les plus propres seront autorisés à circuler dans les zones de circulation restreinte (ZCR). La classification est identique sur tout le territoire, mais chaque collectivité territoriale pourra choisir des incitations, des restrictions ainsi que les véhicules concernés en fonction de la situation locale. Des panneaux de signalisation seront installés pour que le dispositif soit lisible pour tous les usagers » conclue le quotidien.

Pour ce qui est des sanctions, le site de la vignette est on ne peut plus clair : « 135 euros pour les poids-lourds et les autocars (contravention de 4ème classe) ;68 euros pour les voitures particulières et les autres véhicules (contravention de 3ème classe). Si l’amende n’est pas réglée dans un délai de 45 jours, elle est majorée à 180 euros pour la 3ème classe et à 375 euros pour la 4ème classe. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche