RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/04/2016

L’économie circulaire pourrait permettre 800 000 emplois, selon France Stratégie

Sébastien Arnaud



Dans une note d’analyse injustement passée inaperçue, le bureau d’analyse attaché à Matignon a projeté une analyse sur l’économie circulaire. Après avoir rappelé l’origine et les contours du concept, l’analyse évalue à 800 000 le potentiel d’emplois liés à l’économie circulaire.


Flickr - Creative Commons
Flickr - Creative Commons
Le 7 avril, France Stratégie publiait sur son site une note d’analyse particulièrement intéressante sur l’économie circulaire. L’objectif de ce travail était alors résumé comme une tentative d’évaluation des « performances françaises en la matière ainsi que les effectifs d’emploi concernés.
 
« La notion d’économie circulaire a été introduite dans le droit français par la loi de transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015, qui vise à « dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ». La Commission européenne a confirmé cet objectif dans son « Paquet économie circulaire » présenté le 2 décembre 2015 » rappelle l’article introductif de la note.
 

Des milliers d’emplois

S’il est difficile d’évaluer qu’une économie est circulaire, les auteurs avancent un critère très général. « La réduction des impacts environnementaux liés à la consommation pourrait être mesurée par une empreinte écologique par habitant, mais les indicateurs cherchant à sommer ces impacts font débat. Quant à la consommation de ressources, dont l’économie circulaire vise à « fermer la boucle », l’analyse bute également sur l’hétérogénéité des matières considérées, qu’il s’agisse de matières premières ou issues de déchets. Pour autant, en mobilisant une batterie d’indicateurs partiels d’ores et déjà disponibles, cette note suggère qu’il reste du chemin à parcourir pour parvenir à découpler la croissance économique française et celle de la consommation des ressources qu’elle induit, et à diminuer son impact environnemental. »
 
Enfin, et c’est ce chiffre qui doit être retenu pour permettre à l’économie circulaire de prendre une place politique et médiatique moins marginale, France Stratégie estime qu’une véritable mutation pourrait permettre à ces pratiques de totaliser 800 000 emplois à moyen terme.
 
Retrouver ici en intégralité la note de France Stratégie
 






1.Posté par Greg le 26/04/2016 12:36
L'étude de l'Institut de l'économie circulaire sur le même sujet annonçait des chiffres similaires à partir d'une analyse plus robuste.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche