RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/03/2015

L’Uruguay vers le tout renouvelable




L’Uruguay veut régler la question de l’indépendance énergétique par le renouvelable en visant le 100% de sa production d’électricité avec des sources propres. 3% du PIB du pays est consacré à ce défi titanesque et unique au monde.


L’Uruguay vers le tout renouvelable
« Produire jusqu’à 100% de son électricité grâce à l’énergie éolienne? C’est le défi relevé par l’Uruguay, petit pays de 3,3 millions d’habitants qui consacre 3% de son PIB annuel à bâtir son indépendance énergétique » rapporte le site internet de BFMTV.  

A l’heure où l’énergie et le climat sont au centre des relations internationales, l’expérience uruguayenne est intéressante à plusieurs titres. D’abord parce que pour la première fois, le défi de l’indépendance énergétique pourrait devenir réalité grâce à des sources d’énergies propres.

En plus de l’éolien, le pays n’a eu de cesse de mettre en valeur les nombreux cours d’eau en les exploitant pour produire de l’électricité. « De toute l'énergie que consomme l'Uruguay, près de 50% provient déjà de sources renouvelables (essentiellement hydrauliques), et concernant l'électricité, en 2015, plus de 90% sera issue d'énergies renouvelables » a expliqué récemment à l’AFP le directeur uruguayen de l’Energie, Ramon Mendez.

Cap sur l’éolien

S’appuyant sur ces moyens de production d’énergies propres, les autorités du pays veulent mettre le paquet sur l’éolien pour aller jusqu’à produire la totalité de leurs besoins en électricité par ce biais. « Nous allons très souvent avoir des moments où jusqu'à 100% de l'électricité que nous consommons en Uruguay sera d'origine éolienne » explique ainsi, Monsieur Mendez.

« Vingt parcs éoliens sont actuellement en activité dans ce pays côtier de 176.000 km2 et 12 autres sont en construction. Généralement constitués de 25 générateurs totalisant 50 mégawatts, ces parcs ont commencé à être érigés en 2008 » précise BFMTV. D’ici la fin de l’année 2015, le pays pourrait produire près d’un tiers de son électricité grâce au vent. Une proportion supérieure aux meilleurs élèves européens tels que le Danemark (28%), l’Espagne (21%) ou l’Allemagne (12%).

D’après les autorités du pays, cette tendance s’explique par l’attractivité du pays en matière d’investissements étrangers, un atout de taille pour lancer les installations des infrastructures.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche