RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/01/2014

Jardin public pour l'Avenue Foch, dossier d'opposition pour les municipales




Des urbanistes et des architectes ont conçu un projet de transformation de l’allée centrale de l’Avenue Foch en espace vert. Dévoilé dans le Journal du Dimanche le 19 janvier, le projet est vite devenu un sujet d'opposition entre les candidats aux municipales de Paris.


DR Constructions et Développement Urbain
DR Constructions et Développement Urbain
Transformer l’Avenue Foch, l’une des plus larges et prestigieuses avenues de Paris, en immense « coulée verte » de la Place de l’Etoile au bois de Boulogne, voilà un projet ambitieux. La société d’urbanisme Constructions et Développements Urbains (CDU) s’est associée avec les cabinets d’architectes Harmonic et Masson pour proposer ce projet à la Mairie de Paris.

« Projet de reconquête »

« Un morceau de ville de 1,3 km de long par 140 m de large. On s’y engage en piéton, sans possibilité de traverser le flot de voitures, il n’y a pas de métro, pas de commerces, personne » constate CDU. « Véritable projet de reconquête, notre travail met en place les outils urbains d’une ville qui ne doit plus engendrer des césures, mais au contraire rétablir de la continuité, de la fluidité, recréer de l’aventure, de l’imprévisible, de la surprise et des émotions, dans une volonté de révéler le potentiel d’un site exceptionnel » continue le texte de présentation du projet.
 
Le projet cherche à convaincre en expliquant que le lien entre deux espaces sera plus direct et favorisera un développement économique et « des ambitions sociales » pour l’Ouest parisien.
 
Les urbanistes veulent ainsi transformer l’immense allée centrale de l’avenue en un espace public vert. La circulation se cantonnera aux contre-allées et seuls les vélos et piétons pourront arpenter l’avenue.

Opposition politique

Les prochaines élections municipales constituent un moment idéal pour la proposition de projets d’urbanisme ambitieux. Urbanistes et architectes comptent sur le soutien d’un candidat qui mettra leur projet dans son programme.
 
Le Journal du Dimanche, qui a révélé le projet au grand public, cite la candidate PS à la mairie Anne Hidalgo. Celle-ci serait favorable au projet qu’elle a qualifié de « très belle idée ». « Ce projet s'établirait avec force dans la continuité de ce que la Mairie de Paris a déjà entrepris sur les Berges de Seine ou place de la République, en libérant des espaces trop longtemps confisqués par la voiture, afin de les offrir aux Parisiens et aux visiteurs de Paris » a-t-elle fait valoir.
 
Dans l'autre camp politique, les réactions n'ont pas été aussi positives. Le député-maire UMP de l’arrondissement Claude Goasguen a parlé d’un projet « irréaliste » et « complètement farfelu ». La porte-parole de Nathalie Kosciusko-Morizet a elle rappelé que l’avenue était « entièrement classée zone verte urbaine » mais aussi « la seule avenue de Paris classée aux Monuments historiques. »


Présentation du projet





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche