RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
10/04/2017

Huile de palme, les députés européens demandent des mesures

Sébastien Arnaud



D’ici 2050, l’utilisation de l’huile de palme devrait doubler dans le monde. Alors que les alertes sur ses effets sur l’environnement et notamment la déforestation se multiplient, la tendance ne semble pas s’inverser. Les députés européens ont adopté une résolution qui demande à la Commission d’agir.


ILD
ILD
L’Union européenne est le deuxième importateur au monde d’huile de palme. Malgré les éclairages de plus en plus fréquents sur les effets nocifs de la production de ce produit sur l’environnement, sa consommation continue à augmenter. D’après les chiffres avancés par le Parlement européen, son utilisation devrait même doubler d’ici 2050. « À peine utilisée il y a encore une trentaine d'années, l'huile de palme est aujourd'hui présente dans une variété d'aliments comme la margarine, les chips, la pâte à tartiner, les biscuits, mais aussi dans les cosmétiques, les détergents et les biocarburants. Ainsi, en 2014, près de la moitié de l'huile de palme consommée en Europe se trouvait dans le diesel » explique un communiqué de l’assemblée communautaire. « L'une des conséquences majeures de la production croissante de l'huile de palme est la déforestation : les écosystèmes tropicaux, qui représentent aujourd'hui seulement 7 % de la surface de la terre, sont de plus en plus détruits au profit de cultures servant à l'huile de palme. En conséquence, de nombreuses espèces animales telles que le rhinocéros de Sumatra, le tigre de Sumatra ou les orangs outangs sont menacées » continue le texte.
 
Le 5 avril, les députés ont voté un projet de résolution qui demande à la Commission européenne de prendre des mesures contre ce phénomène. Les élus appellent l’exécutif européen à faire en sorte que d’ici trois ans l’huile de palme ne soit plus du tout utilisée dans les biocarburants. L’idée d’un certificat « socialement responsable » des produits qui en contiennent a aussi été avancée. « Cette résolution s’inscrit dans un contexte de prise de conscience du rôle joué par certaines entreprises dans des catastrophes humanitaires et environnementales. En France, a été publiée la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre est entrée en vigueur qui permettra d’engager la responsabilité des entreprises responsables » commente le site Environnement Magazine.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche