RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
10/08/2017

Guyane : France Nature Environnement veut un débat public à propos de la mine d'or




La fédération France Nature Environnement (FNE) a saisi la Commission nationale du débat public CNDP, une autorité administrative indépendante, pour obtenir un débat public sur le projet de mine d'or à Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
 Selon un article en ligne du journal Le Figaro, France Nature Environnement (FNE) juge ce projet « néfaste notamment pour l'environnement », selon un communiqué de l'ONG paru mercredi.
 
La Commission nationale du débat public (CNDP) est une instance chargée d'informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans les décisions sur les projets ayant des impacts sur l'environnement et des enjeux socio-économiques significatifs. L’article du Figaro précise que « ses 25 membres proviennent d'horizons divers (parlementaires, élus locaux, membres du Conseil d'État, de la Cour de cassation, de la Cour des comptes, associations, patronat, syndicats...). »
 
FNE a saisi lundi la CNDP pour obtenir « l'organisation d'un débat public relatif au projet d'exploitation aurifère de la Compagnie minière de la Montagne d'or, en Guyane et en métropole » précise le communiqué.
 
Raymond Leost, responsable du réseau juridique de FNE, cité dans le communiqué explique : « Les caractéristiques, la nature, l'importance et le lieu du projet induisent des enjeux et incidences d'ordre économique, financier, social, sanitaire et environnemental significatifs, non seulement en Guyane mais aussi à l'égard de l'ensemble de la population française ».
 
L’article souligne que « les opposants au projet dénoncent la proximité du site avec deux réserves biologiques. Ils s'inquiètent aussi de millions de tonnes de déchets à stocker (des boues issues du processus pour détacher l'or de la roche avec du cyanure) et des besoins énergétiques "énormes, évalués à 20% de la consommation électrique actuelle de la Guyane" qu'il va falloir satisfaire. »
 
FNE demande ainsi qu' « un réel débat public, sous l'égide de la CNDP, s'engage et implique aussi l'ensemble des territoires, de Cayenne à Saint Laurent du Maroni. »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche