RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
31/03/2017

En route pour le plus long raid de véhicules électriques au monde




En avril, vingt véhicules électriques s’élanceront sur la route mythique 40 d’Argentine à l’occasion du premier et plus long éco-raid au monde, The Green Expedition. 5300 kilomètres en 20 jours réalisés dans des conditions extrêmes jamais testées, sur fond de décor de rêve.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Un défi technique, écologique, humanitaire et sportif qui impliquera acteurs de l’automobile, entreprises engagées dans une démarche environnementale et passionnés d’aventure. "Un challenge qui se prépare dès maintenant", explique le groupe The Green Exposition dans un communiqué.

Organisateur de plus de 50 raids réussis, dont les plus longs au monde, A.T.O. / Sojasun (ex-Raid des Baroudeurs) lance un nouveau challenge : « il est temps de proposer un raid d’un nouveau genre qui va réconcilier l’écologie et le milieu automobile » déclare Bruno Ricordeau, à l’origine de The Green Expedition et gérant d’ A.T.O.

Une initiative qui compte bien tester et pousser les performances des véhicules électriques, mais également sensibiliser les populations aux enjeux écologiques et contribuer au déploiement des infrastructures électriques du pays traversé.

The Green Expedition constitue l’opportunité pour les entreprises d’associer leurs marques aux valeurs écologiques et humanitaires d’un raid inédit et innovant, qu’elles aient ou non formalisé une démarche RSE.

Les acteurs de l’automobile y verront également une occasion unique de tester leurs équipements et de pousser l’innovation. Quant aux particuliers, ils pourront assouvir leur passion d’aventure, de sport et d’écologie.
 

Le défi technique : augmenter l’autonomie des véhicules électriques

Pour cet éco-raid, ce ne sera pas la vitesse qu’il faudra optimiser, mais bien l’efficacité et l’ingéniosité... Un défi de taille pour des véhicules électriques dont l’autonomie va être éprouvée dans des conditions de route bien loin de celles rencontrées habituellement.

Avec une consommation moyenne de 15 kMh/100km et des batteries de minimum 45 kWh, les pilotes devront faire preuve d’une éco-conduite exemplaire pour aller au bout des étapes allant de 200 à 300 kilomètres. C'est un challenge auquel A.T.O. souhaite associer les constructeurs et les sous-traitants automobiles, avec les répercussions attendues sur les véhicules électriques de série.

C'est également un enjeu humanitaire : développer les infrastructures et sensibiliser les populations.

 
 
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche