RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
14/11/2017

Emission d’obligations vertes, immense succès pour l’AFD

Sébastien Arnaud



L’Agence française de développement (AFD) vient d’emprunter 750 millions d’euros sur les marchés financiers avec l’émission d’obligations vertes. L’objectif est de financer des projets de lutte contre le changement climatique. Signe de l’avenir du secteur, les demandes d’investisseurs ont été quatre fois supérieurs à ce que l’AFD demandait.


ILD
ILD
L’heure de la finance verte est arrivée. Alors que le lancement des premières obligations vertes faisait la une des journaux, c’est désormais une initiative commune, voire ordinaire. Et pourtant, l’intérêt des investisseurs n’a pas pour autant disparu. C’est ce que montre un communiqué triomphant de de l’Agence Française de développement (AFD). « Pour financer des projets utiles dans la lutte contre le changement climatique, l'AFD vient d'emprunter 750 millions d'euros sur les marchés financiers à travers des obligations « vertes ». Une opération à succès puisque la demande des investisseurs a été quatre fois supérieure à l'offre. De bon augure avant les prochaines opérations du genre déjà prévues » commence le texte.
 
« L'AFD a émis mercredi 8 novembre son deuxième emprunt obligataire climat au cours d'une opération conclue par un franc succès, démontrant l'attrait de notre agence auprès des marchés financiers. Le montant emprunté - 750 millions d'euros, sur une durée de six ans - n'aura pas suffi à répondre à la demande, loin de là » continue le texte. La demande a en effet atteint la bagatelle de trois milliards d’euros, ce qui a permis à l’AFD d’agir sur le taux d’intérêt pour que l’opération soit encore plus intéressante pour l’institution française.
 
« Cette opération s'inscrit dans la stratégie globale de l'AFD en faveur de la lutte contre les effets du changement climatique. Les fonds levés serviront à financer des projets présentant un fort bénéfice pour le climat. Ces projets seront principalement dédiés à l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre ; une autre part des programmes contribuera à l'adaptation des pays menacés par les conséquences du changement climatique » poursuit le communiqué. Le succès de l’opération encourage les responsables de l’agence à réitérer l’expérience tous les douze ou dix-huit mois.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche