RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/08/2014

Deux audits RSE demandent à Apple de rappeler à l’ordre deux fournisseurs




Apple a signé un accord avec la Fair Labor Association (FLA). Cette association, dont la mission est d’enquêter sur le respect du droit du travail, a rappelé à l’ordre deux fournisseurs de la société californienne. Les deux usines chinoises montrées du doigt travaillent principalement pour Apple.


En 2012 Apple a signé un accord avec la Fair Labor Association (FLA), association qui enquête sur le respect du droit du travail. La société américaine s’engageait alors à plus de transparence sur son fonctionnement interne mais aussi sur ses fournisseurs. « Depuis, le constructeur livre un rapport sur la responsabilité sociale de ses fournisseurs et n'hésite pas à sanctionner ceux qui ne respecteraient pas son guide de bonne conduite » explique le site macg.co.

Deux fournisseurs épinglés

L’association a mis au pilori deux entreprises chinoises qui « sont essentiellement au service d’Apple ». La première, basée à Changshu emploie 4 700 travailleurs, la seconde, à Shangai, emploie elle 31 700 personnes. L'association a repéré plusieurs infractions : frais de recrutement payés par les employés à des rabatteurs (surtout à Shanghai), mauvaise gestion des jours de repos obligatoires durant les périodes de forte activité pour 62% des employés de la ligne de Changshu, des difficultés pour les salariés de se syndiquer, des abus concernant les heures de travail… » continue le site spécialisé.
 
Afin d’agir sur ces problèmes, l’association a alerté Apple en « proposant des recommandations afin de les régler. » Contacté par le site TechCrunch, la société a affirmé avoir mis en place des mesures pour agir sur les différents points mis en avant par l’association.  
 
« Plus globalement, Apple écrit avoir conduit 451 audits au sein de sa chaîne d'assemblage l'an dernier, dont 16 dans les deux usines incriminées (le dernier datant du mois dernier); l'entreprise s'enquiert du temps de travail d'un million d'ouvriers et a mis en place un programme  d'« académie des fournisseurs » afin d'améliorer les conditions de travail, de sécurité, ainsi que l'environnement » explique le site.

S’il est encore trop tôt pour juger des résultats concrets pour les travailleurs des deux entreprises, un fait apparaît clairement : les exigences RSE d’Apple se répercutent jusqu’en Chine où ce type de problématiques peine à émerger.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche