RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/06/2016

Des scooters électriques en libre-service à Paris




Malgré quelques mois de retard sur son programme initial, Cityscoot lance petit à petit son offensive des rues de Paris. Après une phase de test satisfaisante, la société prévoit de mettre en circulation 250 scooters électriques à Paris durant l’été. Avec un modèle inspiré d’Autolib mais sans le système de bornes, Cityscoot est soutenu par la mairie de Paris.


Trop ambitieux lors de l’annonce du lancement du service de location en libre services de scooters électriques, Cityscoot a revu à la baisse ses exigences. A l’origine les dirigeants de la société prévoyaient la mise en circulation de mille scooters dès le début de l’année 2016. Quelques dysfonctionnements plus tard, le fondateur de la société l’assure, sa structure est prête à proposer ce service innovant.
Mardi 21 juin, le service est enfin disponible pour tous après quelques mois de tests à la fin de l’année 2015.

 

La mairie de Paris enthousiaste

« Cityscoot n’entend donc pas changer les grandes lignes de son service en vue de son lancement officiel cet été. On reste sur des scooters 100 % électriques, ne dépassant pas les 45 km/h et dotés d’un système de géolocalisation embarqué capable de situer un scooter à deux mètres près. Là réside l’originalité du service. Cityscoot fonctionne sans station. L’usager peut restituer le scooter à l’endroit qu'il le souhaite dans Paris intramuros. Cityscoot s'occupe de la recharge de la batterie. Le service fonctionnera sept jours sur sept de 7h à 1h du matin » raconte le journal 20 Minutes, qui était sur place pour la présentation.

Quant au tarif, le tarif de 20 centimes la minute initialement prévu ne pourra pas être respecté sans que le prix soit encore connu. Avec un objectif de mille scooters d’ici la fin de l’année 2016, Cityscoot compte bien révolutionner le transport parisien avec un objectif de 120 000 utilisateurs d’ici 2020. Alors que la maire de Paris avait un temps envisagé de développer un système similaire, le projet ne serait pas d’actualité. « Nous ne souhaitons pas concurrencer une entreprise parisienne, a expliqué la mairie de Paris à 20 Minutes. L'idée, au contraire, (est) d'accompagner leur développement. »

Lire ici en intégralité l’article sur le site de 20 Minutes
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche