RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/11/2014

Des pistes pour consommer en respectant l’environnement

Jean Camier



L’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie vient de publier un rapport sur les habitudes de consommation et leurs impacts environnementaux. Dans une interview exclusive au quotidien 20 Minutes, la directrice de recherche de l’agence a expliqué les enjeux de ce sujet de réflexion.


« Comment mieux concilier consommation et environnement d’ici 15 ans? C’est la question à laquelle l’Ademe a tenté de répondre à travers un exercice inédit Dans son «scénario prospectif» dévoilée en avant-première ce vendredi par 20 Minutes, ses experts se sont attachés à donner une vision à l’horizon 2030 «des changements technologiques, économiques et sociaux nécessaires à la réduction de l’empreinte environnementale de la consommation des ménages français » commence le quotidien gratuit qui a interrogé Anne Varet, la directrice recherche et prospective de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie.

Etat des lieux de la consommation

« Nous avons mené un travail de réflexion prospective sur la consommation des Français avec l’idée qu’il fallait aller plus loin que nos précédentes études pour proposer une véritable vision à long terme du système énergétique français » a expliqué Madame Varet. Selon elle, « les Français vont vouloir davantage de transparence environnementale car leur rapport au climat change et ils vont être de plus en plus sensibles à la consommation durable. Ils vont vouloir consommer d’une meilleure façon, et n’hésiteront pas à privilégier la qualité à la quantité pour 80% d’entre eux. »
 
Les pratiques devraient donc évoluer au fur et à mesure que les nouvelles pratiques apparaitront comme naturelles au consommateur. Par exemple, explique la responsable de l’Ademe, les consommateurs français devraient « prendre conscience que la protection de l’environnement peut jouer sur la croissance et ils se tourneront également plus vers le partage et la mutualisation des services ».
 
Enfin, a-t-elle expliqué à 20 Minutes, que les secteurs du bâtiment, de la mobilité seront les premiers à être touchés par les évolutions de comportement des consommateurs. L’alimentation et les produits électroniques doivent aussi évoluer en laissant une plus grande place à la lutte contre le gaspillage.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche