RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/11/2016

Déchets, Suez va encore plus loin dans son partenariat avec Dow




Après avoir annoncé le partenariat stratégique avec Dow, Suez démontre sa volonté d’aller encore plus loin dans le secteur du traitement des déchets en achetant une unité de traitement de déchets dangereux en Allemagne. Un outil pour les ambitions du géant français qui veut s’imposer comme une référence du traitement de déchets.


Déchets, Suez va encore plus loin dans son partenariat avec Dow
« S'appuyant sur son entité européenne dédiée au traitement et à la valorisation des déchets dangereux IWS (Industrial Waste Specialties), SUEZ développe son réseau d'unités de valorisation de déchets en Europe et renforce encore sa présence auprès des grands clients industriels » commence le communiqué de Suez Environnement qui annonce l’achat d’une unité de traitement de déchets dangereux. « Située dans le parc industriel de Schkopau (Dow ValuePark®), près de Leipzig en Allemagne, l'unité acquise est composée d'un four tournant dédié au traitement des déchets dangereux et d'un sécheur de boues. Elle traite tant les déchets solides que les déchets liquides, produits par Dow et par d'autres industriels implantés dans la région » poursuit le texte.
 
Confirmant une présence importante sur le marché Allemand, Suez espère ainsi « renforcer
sa présence, particulièrement dans les Länder de Saxe et de Saxe Anhalt, où SUEZ opère déjà dans 5 villes1 et assure depuis de nombreuses années la valorisation des déchets dangereux en co-incinération dans des fours de cimenterie. Grâce à cette opération, SUEZ devient donc un opérateur majeur dans la valorisation des déchets dangereux en Allemagne. Cette unité supplémentaire permet au groupe de renforcer en Europe son réseau d'unités de traitement de déchets2 et de proposer à ses clients industriels un meilleur service grâce à une offre locale, adaptée au type de déchets et garantissant une totale continuité de service.
 »
 
Avec ce site très performant, le groupe français veut démontrer qu’il est à la pointe du traitement des déchets les plus délicats dans le respect des normes environnementales. Un pari qui semble gagner puisque les déchets dangereux de l’industrie chimique, pétrochimique ou pharmaceutique seront recyclés pour proposer de la vapeur issue de l’incinération et du chlore pour usage industriel. « Enfin, dans le cadre de ce partenariat, SUEZ séchera et valorisera les boues issues du traitement des eaux usées rejetées par les productions industrielles locales. La capacité de traitement de cette unité est de 35 000 T/an. Elle pourra être augmentée en fonction des besoins du marché et de la diversification des déchets à traiter », conclue le communiqué.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche