RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
10/03/2014

Compagnie nationale des mines : « le gouvernement se trompe complètement de voie »

Jean Camier



Dans un communiqué l’association Les Amis de la Terre s’attaque à la stratégie du gouvernement dans le domaine minier avec la création d’une compagnie nationale des mines. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif est au centre des critiques de l’association.


Pour Les Amis de la Terre, l’annonce de la création d’une compagnie nationale des mines « vient donner un élan majeur à une stratégie du gouvernement centrée sur la sécurisation de l'accès aux matières premières, quel qu'en soit le prix humain et écologique. » Dans un communiqué publié le 7 mars, les militants écologistes « s'indignent de cette politique qui vise à faire de notre pays un acteur central de l'industrie minière, une des plus destructrices au monde, responsable notamment de déforestation, accaparement des terres, pollutions, maladies, répression, conflits armés. »
 
Le ministre du Redressement productif est visé par les auteurs du texte, « Après ses offensives répétées en faveur de l'exploitation des gaz et pétrole de schiste, Arnaud Montebourg a déclenché une étape décisive pour accélérer l'exploitation de notre sous-sol. »

Mines urbaines en alternative

Pour les Amis de la Terre, les mines urbaines, soit le recyclage des déchets électriques et électroniques, représentent une alternative plus respectueuse de l’environnement.
 
Camille Lecomte, chargée de campagne aux Amis de la Terre est citée dans le communiqué «Le gouvernement se trompe complètement de voie ! Il y a plus d'or dans une tonne de téléphones portables et d'ordinateurs que dans une tonne de gravats extrait d'une mine. Et alors que nos téléphones et ordinateurs portables sont équipés depuis les années 1990 de batteries au lithium, seules 5% des batteries sont actuellement collectées et la première usine expérimentale de recyclage du lithium a été inaugurée en Allemagne en 2012. Depuis plus de vingt ans, ce sont les réserves de lithium comme de nombreux autres métaux qui s'épuisent faute d'une utilisation responsable. »
 
L’association estime que la priorité doit être mise sur l’allongement de la durée de vie des biens qui contiennent des métaux puis « collecter les métaux en fin de vie et les remployer ou les recycler. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche