RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/10/2016

Climat, l’Inde signe enfin l’accord de Paris




L’Inde, troisième pays le plus pollueur du monde, a signé dimanche 2 octobre l’accord de Paris sur le climat. Une nouvelle largement saluée par la communauté internationale puisque l’inclusion de l’Inde fait passer le nombre de pays signataires à 62 pour 52% des émissions mondiales. Après les Etats-Unis et la Chine, il ne reste plus que l’Union européenne pour que l’accord soit véritablement adopté.


ILD
ILD
L’accord de Paris pourrait bien finir par entrer en vigueur. Décidé à l’occasion de la COP21 de Paris fin 2015, l’accord doit être ratifié par un minimum de 55 pays et un total de 55% des émissions de gaz à effet de serre. Un palier maintenant accessible grâce à la signature de l’Inde, troisième pays le plus pollueur du monde.

Le pays a signé dimanche 2 octobre et déposé aux Nations Unies l’accord. L’Inde qui représente 4% des émissions de gaz à effet de serre du monde est le 62ème pays à signer pour un total de 52% des émissions de la planète. Après la Chine et les Etats-Unis début septembre, les deux champions de la pollution atmosphérique, c’est un excellent signal pour l’effort global.

Le jour de la naissance de Gandhi

« Soucieux de peaufiner son image écologique, le gouvernement du nationaliste hindou Narendra Modi a choisi la date symbolique du 2 octobre, jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi, pour ratifier l'accord issu de la COP21. Le dirigeant du mouvement pour l'indépendance de l'Inde a vécu une existence marquée par une faible empreinte carbone, avait déclaré M. Modi pour expliquer ce choix » raconte le quotidien Ouest-France.

L’Elysée a saisi l’opportunité pour publier un communiqué saluant l’engagement de l’Inde dans ce processus qui vise à limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

 « L'Union européenne (total de 12 % des émissions), soucieuse de ne pas apparaître à la traîne, s'apprête à emboîter le pas en ratifiant le document dans les jours à venir, au terme d'une procédure accélérée » continue le journal de l’ouest. L’accord va donc voir le jour sans aucune difficulté, reste maintenant à surveiller les applications dans les faits.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche