RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/04/2016

Climat : cérémonie de signature des Accords de Paris prévue vendredi

Sébastien Arnaud



Plus de 165 pays ont annoncé qu'ils signeraient l'accord historique sur le climat conclu à Paris en décembre dernier lors d'une cérémonie de signature organisée vendredi par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, au siège de l'Organisation à New York.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un communiqué de l’Organisation des Nations Unies (ONU) explique que « ce chiffre constituera un record en termes du nombre de pays signant un accord international en une journée. »

En effet, le précédent record, qui a été établi en 1982, « s'élevait à 119 pays, qui ont signé la Convention sur le droit de la mer. »

L'Accord de Paris a été conclu « le 12 décembre 2015 dans la capitale française après deux semaines de négociations. » Le communiqué de l’ONU ajoute que  « pour la première fois, les Etats membres des Nations Unies ont promis de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de renforcer la résilience et d'agir ensemble pour lutter contre les changements climatiques. »
 

Le rendez-vous des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre

Le communiqué de l’ONU explique également que « toutes les plus grandes économies du monde et les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre ont indiqué qu'ils signeraient l'accord vendredi 22 avril. »

La signature constitue « une première étape avant une entrée en vigueur de l'accord le plus tôt possible. Après cette signature, les pays doivent aussi, au niveau national, accepter ou ratifier l'accord. »

Le communiqué souligne que « l'Accord de Paris pourra entrer en vigueur 30 jours après qu'au moins 55 parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements Climatiques (CCNUCC), représentant au moins 55% des émissions mondiales, ont ratifié le document. »

Treize pays, « principalement des petits États insulaires en développement, devraient déposer leurs instruments de ratification immédiatement après la signature de l'accord vendredi, a précisé l'ONU. »

Le communiqué précise que « la cérémonie de signature est une formalité juridique » puisque « seuls les chefs d'État ou de gouvernement, les ministres des affaires étrangères ou d'autres représentants ayant reçu des ‘pouvoirs formels’ de leurs gouvernements peuvent signer l'accord. »

Après la cérémonie de signature, « les dirigeants présents prononceront chacun un discours faisant le point sur les efforts de leur pays pour lutter contre le changement climatique. »
 

 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche