RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/09/2014

Citizencase, une plateforme de financement des frais de justice

Jean Camier



La fédération d’associations Le Rassemblement pour la planète, vient d’annoncer le lancement d’un site internet dédié au financement participatif des recours en justice. Avec ce site, les militants espèrent pouvoir lancer de plus en plus d’actions devant les tribunaux. Après l’engagement de rue et de terrain, voici l’ère du militantisme procédurier.


Le Rassemblement pour la planète, fédération d’ONG environnementales et sanitaires, vient de lancer le site internet Citizencase. Il a pour objectif de collecter des dons pour financer des recours en justice dans des affaires de délits environnementaux. « Le principal intérêt de ce projet est de rendre l'action en justice plus accessible », explique à l’AFP Anna Ablazevica, juriste et membre de l'équipe de Citizencase.

La plateforme a vocation à devenir un relais pour les associations qui ont identifié un combat à porter devant la justice. « Concrètement, le public peut, en se rendant sur le site www.citizencase.org, contribuer au financement d'une action en justice qu'une association souhaite initier contre un projet bien défini. »

Levier judiciaire

Toujours cité par l’Agence France presse, Sébastien Vray, le coordinateur du projet défend que « Citizencase est une réponse aux besoins croissants de la société civile de se protéger des risques sanitaires et des atteintes à l'environnement, ainsi qu'aux droits sociaux. » Et de fait, les prétoires sont devenus les principaux lieux d’action des militants environnementaux. L’évolution de la législation environnementale, a fait évoluer le discours des associations. D’une dénonciation morale d’abus ou de pratiques, ils s’attaquent de plus en plus à l’illégalité des pratiques. 

« Deux demandes de fonds, testées cet été, ont été couronnées de succès: l'une concernait la contestation par une association locale (Pays rochefortais alert') d'un projet d'incinérateur à Echillais, près de la Rochefort (Charente-Maritime ); l'autre était portée par l'association L214, qui défend le bien être animal et a attaqué une producteur de foie gras à La Roche-sur-Yon (Vendée) » révèle la dépêche. En une semaine, le premier projet a réussi à récolter 3 580 euros, le second plus de 12 000 euros en quelques semaines.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche