RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/12/2016

Circulation alternée à Paris : un pic d'embouteillages paradoxal




Il y a actuellement un pic à 415 kilomètres de bouchons en Ile-de-France. Et la circulation alternée ne semble pas résoudre ce problème d'embouteillages.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Le Huffington Post explique que « Pour le troisième jour consécutif, la circulation alternée a été reconduite ce jeudi 8 décembre dans la région parisienne, provoquant un pic de bouchons pour le moins paradoxal. Et elle sera encore à l'ordre du jour vendredi, a annoncé Christophe Nadjovski, l'adjoint à la mairie de Paris chargé des transports. »

« Diviser ce chiffre par deux »

L’article ajoute que « le cumul de bouchons a atteint un niveau jugé "exceptionnel" jeudi matin par la Direction des routes d'Ile-de-France, qui a recensé un pic de 415 kilomètres d'embouteillage, contre un peu plus de 300 habituellement. »

Pour atteindre son objectif, c'est-à-dire une circulation faible, il faudrait diviser ce chiffre par deux.
Sur Twitter, « les automobilistes excédés ont profité des bouchons pour partager leur (mauvaise) humeur et leurs sarcasmes, certains mettant en cause la piétonisation des voies sur berges comme cause de ces bouchons inhabituellement importants. Il est vrai que la courbe bleue, qui correspond à la moyenne annuelle, n'intègre pas la fermeture de la voie Georges Pompidou effective depuis le 20 juillet et régulièrement rendue responsable de l'accroissement des bouchons. »

Il est représenté par « une courbe évoluant dans la journée, située par rapport à la courbe moyenne de l'année et des jours de grande congestion (plage rouge de la courbe) ou de situation fluide (plage bleue de la courbe). »

Lire l’intégralité de l’article du Huffington Post ici.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche