RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/09/2015

Changements climatiques : Plus de 250 000 décès supplémentaires par an entre 2030 et 2050 selon l'OMS

Sébastien Arnaud



A l'occasion du sommet spécial sur le développement durable, l'Institut de recherche pour le développement (IRD) a décidé d’organise un atelier sur les changements climatiques et leurs impacts sur la santé dans les pays du Sud.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.

Le sommet spécial sur le développement durable se tiendra au siège de l'ONU du 25 au 27 septembre. A cette occasion, l'Institut de recherche pour le développement (IRD) organise un atelier sur les changements climatiques et leurs impacts sur la santé dans les pays du Sud.

Un communiqué de l'Institut de recherche pour le développement souligne les objectifs d’un tel atelier à cette occasion.


« Plus de 250 000 décès supplémentaires par an entre 2030 et 2050 »

L'ONU s'apprête à adopter les 17 Objectifs du développement durable (ODD), lors d'un sommet spécial qui se tient à New York du 25 au 27 septembre. Comme le précise le communiqué, « la communauté scientifique souhaite jouer un rôle clé dans l'atteinte de ces objectifs à l'horizon 2030, en fournissant notamment des données fiables dans le domaine du climat, de la santé et des dynamiques sociales. »

Le communiqué de l’IRD explique l’objectif de l’atelier intitulé « Le fléau des maladies liées au climat dans les régions vulnérables », qui se tient aujourd’hui au siège de l'ONU. Annick Girardin, secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie, fera une introduction au débat « entre plusieurs experts ».

Ce débat sera surtout « l'occasion pour les chercheurs de discuter avec des spécialistes du développement des impacts majeurs des changements climatiques sur la santé des populations dans les pays en développement. » En effet, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), « les changements climatiques seront responsables de plus de 250 000 décès supplémentaires par an entre 2030 et 2050. » Par conséquent, la recherche se mobilise de plus en plus, « avec de nouvelles approches intégrées pour mieux comprendre l'évolution du climat et prévenir les risques pour la santé. »


Le communiqué explique ensuite que « depuis l'adoption des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2000, de nombreux progrès ont été accomplis pour combattre la pauvreté et la réduire les inégalités dans le monde : amélioration des taux de scolarisation, de la santé maternelle et infantile, réduction de la malnutrition... » Toutefois, beaucoup de causes sont encore un frein pour ces avancées prometteuses : « les conflits, les changements climatiques en cours et la dégradation de l'environnement. »






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche