RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
12/10/2016

Ce que le Commandant Cousteau a apporté à l’océanographie




La sortie du film L’Odyssée est l’occasion de redécouvrir le personnage du Commandant Cousteau. Une figure populaire et mystérieuse, critiquée à maints égards, mais qui a permis de faire connaitre la noble discipline de l’océanographie.


Ce que le Commandant Cousteau a apporté à l’océanographie
Homme couronné de succès avec une Palme d’or et un oscar pour son film Le Monde du silence, le commandant Cousteau ne fait pourtant pas l’unanimité. Des voix se lèvent pour lui reprocher notamment les sources de financement de ces voyages. « Dans les premières années, Cousteau était centré sur l’exploration et la découverte à tout prix des océans, se faisant financer par des industriels, des compagnies pétrolières : il n’avait aucune considération éthique pour la protection des océans »,affirme Laurence Veyne, de Greenpeace, citée par 20 Minutes.
 
A l’occasion du film L’Odyssée, le quotidien gratuit revient sur l’héritage de Jacques-Yves Cousteau. Quel que soit la vision que l’on peut en avoir aujourd’hui, il est indéniable que l’océanographie lui doit beaucoup : « Quand Jacques-Yves Cousteau se lance dans l’exploration sous-marine, tout ou presque reste à inventer, et à découvrir. En 1942, il réalise « Par dix-huit mètres de fond », son premier documentaire, composé d’images tournées en apnée avec une caméra enfermée dans un boîtier étanche. Limité par la technologie, il doit s’entourer et inventer lui-même le matériel dont il a besoin » explique le journal. « Il a été un pionnier, c’est lui l’inventeur de la plongée sous-marine moderne, r C’est à lui que l’on doit le scaphandre autonome, à lui aussi que l’on doit les règles physiologiques pour plonger en sécurité » affirme à 2à Minutes François Sarano, océanographe et ancien compagnon du Commandant à bord de la célèbre Calypso.
 
Si au début de sa carrière il n’est pas militant, dans les années 1970 il défend de plus en plus la protection des océans. Il met sa notoriété au service de la cause et est un des premiers à se lancer dans la défense de l’Antarctique dans les années 1990 avec notamment une pétition qui sera signée par un million de personnes dans le monde.
 
Lire en intégralité l’article du quotidien gratuit 20 Minute s





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche