RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
15/02/2016

Airparif, une association pour lutter contre les polluants atmosphériques

Sébastien Arnaud



La ville de Paris a décidé de donner plus de fonds pour Airparif, une association de surveillance de la qualité de l'air.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Le Point, d’après une dépêche AFP, explique que « le Conseil de Paris a voté lundi une légère augmentation de sa participation financière à Airparif, le réseau de surveillance de qualité de l'air pour l'Ile-de-France, après le désengagement de plusieurs collectivités. »

Ainsi, « le Conseil a voté une hausse sur un an de 1,9 %, à 432.566 euros, de sa participation financière au réseau. »
 

Lutter contre la pollution atmosphérique

Le Point assure qu’ « à cette somme s'ajoute un complément de 140.000 euros qui correspond au montant nécessaire à une activité d'analyse de polluants atmosphériques auparavant assurée par un laboratoire de la ville et désormais reprise par Airparif. » Par conséquent, « la participation de Paris à l'association Airparif pour 2016 s'élève ainsi à 572.566 euros. »
Celia Blauel, adjointe EELV à l'environnement de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, explique que cet effort « est indispensable pour garantir la pérennité du fonctionnement d’Airparif dans un contexte global de baisse des participations de la part des collectivités locales. »
L’article précise également que « le conseil départemental des Yvelines a en effet récemment annoncé ne pas renouveler sa subvention au réseau en 2016, après le désengagement de la Seine-et-Marne en 2015, des Hauts-de-Seine en 2013 et une baisse des subventions de l’État annoncée en avril dernier. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche