RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/03/2015

Agro-écologie, une bonne affaire pour certaines entreprises




L’agro-écologie est le concept que le gouvernement veut imposer au secteur primaire pour révolutionner les pratiques. Si d’un côté les industriels qui fabriquent des engrais font la moue, de l’autre les entreprises engagées dans des solutions naturelles jubilent.


Agro-écologie, une bonne affaire pour certaines entreprises
Les industriels qui développent des engrais et autres solutions chimiques pour l’agriculture s’inquiètent des récentes positions du gouvernement. Selon eux, la transition vers le bio ou l’écologique se fait trop rapidement. Ces géants de l’agriculture s’inquiètent alors que de l’autre, les entreprises engagées dans de fertilisants et solutions agricoles naturelles se frottent les mains. « Il y a dix-huit ans, nous étions pris pour des vendeurs de poudre de perlimpinpin. Aujourd'hui, nous sommes reconnus par les professionnels, les institutions et surtout nos clients » explique à Ouest France, la direction de l’entreprise bretonne Bio3G.
 
Signe d’une véritable révolution verte dans le secteur primaire, cette entreprise a connu une croissance phénoménale depuis sa création pour atteindre un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros en 2014. « L'entreprise est passée de 10 à 287 salariés en dix-huit ans. Et une centaine de recrutements sont programmés sur trois ans. Le transfert est prévu en fin d'année » rapporte le quotidien régional.

Grosse année 2015

Fort de ce développement qui s’est effectué en parallèle de l’évolution des mentalités agricoles, la direction de cette entreprise compte sur 2015 pour aller encore plus loin. « Je reste persuadé que 2015 nous apportera à tous de belles perspectives et de bonnes nouvelles… » affirmait le directeur Marc Guillermou dans ses vœux pour la nouvelle année publiés sur le site de l’entreprise.

Intuition sur le point de se réaliser puisque cette année, révèle Ouest France, « de gros projets doivent aboutir. Au siège social de Merdrignac (Côtes-d'Armor), le déménagement est pour bientôt. L'entreprise spécialisée dans les solutions d'agronomie biotechnologiques vient d'investir plus de 1,4 million d'euros pour la réhabilitation de l'ancienne gendarmerie de la commune. Ce sera son nouveau QG »
Avec l’essor du concept d’agro-écologie, la direction de l’entreprise table sur une croissance de 10% en 2015. Après s’être installé en Suisse et en Belgique, Bio3G va prochainement ouvrir en Espagne avant de préparer son installation dans d’autres pays.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche