RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/01/2015

A Saint Malo, les algues remplacent le plastique




La société bretonne Algopack commence à faire parler d’elle grâce à son ingéniosité. Depuis 2010, elle produit et commercialise des produits en plastique fabriqués à partir d’algues brunes. Le procédé écologique séduit.


Le quotidien Ouest France met à l’honneur le travail de l’entreprise Algopack. Créée en 2010, cette société s’appuie sur le procédé de son fondateur, Rémy Lucas. Ce dernier a en effet mis au point une technique de fabrication de plastique à partir d’algues brunes. Deux types de produits sont commercialisés. Ceux conçus uniquement à base d’algues et ceux qui sont un mélange de plastique classique et d’algues.  
 
« Pour sa croissance, l'algue ne consomme pas d'engrais, de pesticides, pas de quantités importante d'eau. Elle absorbe du CO2 qu'elle transforme en sucre pour sa croissance et rejète de l'O2, favorisant ainsi le développement du plancton. Les Algues utilisées ne sont pas invasives et respectent la Biodiversité » explique la société sur sont site internet.
 
 

 
 

Marketing bien orienté

En moins de cinq années d’activité, si l’on en croit le quotidien régional Ouest France, le succès est au rendez-vous. Voilà donc la clé du succès de Algopack. En mettant au point des produits qui peuvent être vendus comme des produits vertueux en termes d’impact environnemental, la société parvient à se positionner auprès des grands groupes qui peuvent effectuer de grandes commandes.
 
« Dernier produit lancé sur le marché: des mugs et des tasses à café en Algoblend. À peine lancés sur le marché, ils ont trouvé preneurs auprès de grandes entreprises qui les personnalisent avec leur logo. GDF-Suez, Ara technologies ou le Crédit Agricole les ont adoptés ou bien l’ONG Sea Sheperd. Des organisateurs de concert, des associations sont aussi intéressées » rapporte le journal.
 
Grâce à une stratégie de communication bien pensée, la société sait qu’elle peut multiplier les bons coups en lançant des séries de produits variées. En effet, puisque le procédé concerne la production de matière plastique, derrière le type de produit peut varier. C’est ainsi que la direction de la société peut se féliciter actuellement du succès des mugs avant de préparer la sortie d’autres produits commercialisables en de grandes quantités. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche