RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/01/2014

254 milliards de dollars d’investissements en énergies renouvelables en 2013

Jean Camier



Bloomberg New Energy Finance (BNEF) a publié les chiffres des investissements dans le secteur des énergies renouvelables et des technologies intelligentes (smarts grids). Avec 254 milliards de dollars en 2013, le volume est inférieur aux deux années précédentes.


Les chiffres de 2013 de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) montrent une baisse du volume mondial des investissements pour les énergies renouvelables et les technologies intelligentes. Avec 254 milliards de dollars, ces investissements sont en baisse de 12% par rapport à 2012. L’écart est assez important par rapport à l’année record de 2011 et ses 317,9 milliards de dollars investis dans le domaine.
 
Cette baisse s’explique par deux phénomènes : le ralentissement de ces secteurs en Europe et Amérique du Nord ainsi que la baisse des coûts des installations et les gains de compétitivité. BNEF montre par exemple que malgré la baisse de volume des investissements, les structures des énergies solaires ont en fait augmenté de 20%.

Fortes disparités régionales

Les tendances varient largement selon les régions. La Chine a diminué pour la première fois ses investissements dans le domaine. Le pays a consacré 61,3 milliards de dollars aux énergies renouvelables contre 67 milliards en 2012. Les investissements américains ont diminué de 8,4% pour atteindre 48,4 milliards de dollars.
 
C’est en Europe que les investissements ont diminué le plus avec une baisse de 41% et 57,8 milliards de dollars. En particulier, la France a investi 4,1 milliards pour une baisse de 73% par rapport à l’année précédente. L’Allemagne a injecté 14,1 milliards de dollars dans le secteur en 2013 ce qui constitue une baisse de 46%. Le Royaume-Uni a connu « une baisse relativement modeste » avec 13,1 milliards en 2013 contre 14,3 en 2012.
 
En Amérique du Sud les investissements ont plutôt augmenté mais c’est au Japon que l’évolution la plus positive a été enregistrée. Les nippons ont investi 35,4 milliards en 2013 contre 22,7 en 2012 soit une augmentation de 55%. La fermeture de centrales nucléaires compensée par le solaire est en grande partie responsable de ce bond.
 
Les technologies intelligentes de l’énergie ne sont pas touchées par la baisse généralisée des investissements. Ils ont attiré 34,6 milliards de dollars en 2013 contre 32,7 l’année précédente.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche