RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
18/09/2014

22 millions de déplacés climatiques en 2013




Un rapport publié par l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC) et le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) indiquent qu’en 2013, 22 millions de personnes ont été contraintes au déplacement à cause de raisons naturelles. C’est environ trois fois plus que pour les déplacés politiques.


Les catastrophes naturelles ont causé en 2013 le déplacement de plus de 22 millions de personnes. C’est ce que révèle le rapport « Global Estimates » publié le 17 septembre par l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC) et le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC). Les pays du Sud sont les plus touchés par ces situations puisqu’ils totalisent 85% de ces 22 millions de personnes.

« Ainsi, comme les années précédentes, l'Asie a été le continent le plus touché, avec 19 millions de nouveaux déplacés. Soit 87,1% du nombre total. Aux Philippines, le typhon Haiyan a déplacé à lui seul 4,1 millions de personnes, soit un million de plus que dans les quatre autres régions réunies (Afrique, Amériques, Europe et Océanie). Un autre typhon, Trami, a fait 1,7 million de déplacés dans l'archipel. Les crues en Chine ont fait 1,6 million de déplacés » commente le site d’actualités Actu-Environnement.

Arrive ensuite l’Afrique avec des problèmes souvent liés aux manques d’eau et aux conditions climatiques extrêmes des zones désertiques : Niger, Tchad, Soudan et Soudan du Sud. Mais par ailleurs, « les nations riches ne sont pas épargnées, comme le Japon avec le typhon Man-yi qui a déplacé 260.000 personnes dans la région de Chubu. Aux Etats-Unis, les tornades ont balayé l'Oklahoma et poussé 218.500 personnes à fuir. De "graves" inondations ont également frappé l'Europe, notamment l'Allemagne, la République tchèque, la Russie et le Royaume-Uni, provoquant le déplacement total de 149.000 personnes » continue le site.

Tendance inquiétante

Le rapport donne du grain à moudre aux militants environnementaux. En effet, on apprend que depuis les années 1970 le nombre de déplacés climatique a doublé. Les auteurs du rapport estiment que cette tendance devrait se confirmer avec les effets du dérèglement climatique.

D’après leurs estimations, il pourrait y avoir 250 millions de déplacés pour ces raisons d’ici à 2050.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche