RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
05/01/2015

2015 : année de l’écologie pour François Hollande ?




En faisant de Nicolas Hulot le premier invité de l’année à l’Elysée le 2 janvier, François Hollande place l'environnement au cœur de ses priorités présidentielles et prépare la conférence environnementale, qui aura lieu en décembre 2015 à Paris.


Lors de ses vœux du 31 décembre, le président a annoncé que 2015 serait l’année de l’écologie. Nicolas Hulot, envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète a ainsi été le premier invité de l'Elysée, un geste fort pour le gouvernement, qui veut réussir la conférence climat de décembre prochain. 

L’objectif de cette conférence sur le climat: faire signer au plus grand nombre de dirigeants une déclaration sur les droits de l'humanité pour préserver la planète.
 
Lors de voeux de fin d’année, François Hollande a réaffirmé cette conscience écologique : "Maintenant nous devons entraîner le monde, pour qu'il puisse adopter, à son tour, une déclaration pour les droits de l'humanité pour préserver la planète", a-t-il déclaré, soucieux de l’opinion publique.

Des écologistes au gouvernement en 2015 ?

Avec Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie, François Hollande prépare cet événement activement. Diverses figures emblématiques de l'écologie ont été reçues et sont consultées par le président pour travailler sur cette conférence, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, députée UMP et ancienne ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo, l’ex-président de l’UDI ou encore Corinne Lepage, ancienne ministre de Jacques Chirac.
 
 
Après des années en tant qu’animateur sur TF1, Nicolas Hulot a souhaité  se lancer dans l'élection présidentielle, en se présentant en 2011 à la primaire d'Europe Ecologie Les Verts (EELV). Battu pat Eva Joly, il se retire de la politique, produit un film sur l'écologie et occupe à présent un bureau voisin de l'Élysée à l'Hôtel de Marigny en tant qu’envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète.
 
Quand on lui parle d’un éventuel retour des écologistes au gouvernement,Jean-Vincent Placé, chef de file des sénateurs écologistes conditionne pour le moment le retour des Verts au gouvernement à l'adoption de la proportionnelle intégrale pour l'élection législative.
 
Pour beaucoup, Nicolas Hulot apporte avec lui une exposition médiatique très importante ainsi qu’une montée dans les sondages auprès des Français. Véritable atout médiatique pour François Hollande, il jouit également  d’une compétence d'amateur éclairé. 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche