RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/07/2017

​Dialogue social, PSA prépare son avenir avec les syndicats

Sébastien Arnaud



Le constructeur automobile fait le point sur une année de "co-construction" de l’avenir de l’entreprise avec les syndicats. Une démarche qui prévoit de discuter en amont avec les représentants du groupe des conditions de travail mais aussi des grands axes stratégiques.


Les discussions avec les syndicats sont trop souvent cantonnées aux conflits et aux plans sociaux. Un constat dommageable pour le bien des travailleurs et de la société. Face à ce constat, PSA a pris un contrepied intéressant et qui mérite d’être mis en avant. Il y a maintenant un an, le constructeur a lancé la démarche de « co-construction » de l’avenir de l’entreprise avec les syndicats. « Le 8 juillet 2016, 5 organisations syndicales, représentant 80% des salariés avaient signé l'accord de performance baptisé "Nouvel Elan pour la Croissance", visant à soutenir le déploiement du plan stratégique "Push to Pass" et la croissance du Groupe PSA, avec 3 ambitions : - Accompagner la performance et l'agilité pour protéger l'entreprise et ses emplois ;  - Développer l'expérience salarié, en intégrant notamment le bien-être au travail ; - Renforcer le leadership social avec nos partenaires sociaux, et le management pour co-construire l'avenir du Groupe PSA » résume le site spécialisé Boursier.com.

« Notre objectif, avec la démarche de co-construction, est de faire gagner l'entreprise et ses salariés. C'est innovant et nous l'avons conçu comme un avantage compétitif précieux dans cet environnement économique extrêmement concurrentiel. Il s'inscrit complètement dans notre politique de ressources humaines. Nous constatons chaque jour qu'il contribue à fédérer les énergies et libérer les talents », explique le DRH du groupe, Xavier Chéreau, cité par le site.

L’expérimentation dans ce groupe actif dans un secteur ultra concurrentiel doit être suivie de près. En impliquant les représentants des salariés sur les questions de bien-être et de conditions de travail mais aussi des grands axes de stratégie, PSA peut-il réussir à éviter les conflits et gagner en productivité ? En passant de la négociation à la co-construction le groupe joue-t-il avec les mots ou met en place une vraie révolution du dialogue social ? L’avenir nous le dira.





1.Posté par jcb le 17/07/2017 18:48
c'est de l'enfumage total, le dialogue n'est que dans un sens; voir les difficultes a recruter en relation avec les conditions de travail....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche